OUMAROU KANAZOE
(BURKINABE)

Oumarou Kanazoé né en 1930 était un patriarche dans le monde économique burkinabé.

Son entreprise de travaux publics règne sans partage dans le secteur de la construction d'infrastructures routières au Burkina Faso.

Pourtant, le chemin de cet autodidacte était loin d'être tracé car, à peine sorti de l'enfance, il va vendre le coton de son pays dans les pays voisins et revient écouler les produits maliens ou ghanéens (sel, sandales ou kola) sur les marchés burkinabés.

Petit à petit, ses affaires se diversifient : il achète une boutique, un restaurant, un camion… Puis il lâche le négoce pour investir dans le bâtiment, avant de se concentrer finalement sur la construction de routes.

Aujourd'hui, celui qui a toujours été proche du pouvoir refuse de donner une idée de sa fortune.

Il injecterait par an environ 30 millions d'Euros ou 19 milliards 678 millions 710 mille Francs CFA dans l'économie nationale et internationalise ses activités.

L’homme d’affaire burkinabè Oumarou Kanazoé est décédé le 19 octobre 2011 à Ouagadougou sans laisser de fondation à son nom.

Néanmoins, «tout le monde a bénéficié de sa générosité», assure Félix Koffi Ametepe du Journal du Jeudi avec des pèlerinages à la Mecque, la construction de mosquées, les aides pour les catastrophes naturelles...

L’analphabète devenu roi du BTP ouvrait largement ses poches.

«Chaque jour il y avait des files de personnes alignées devant sa porte pour demander de l’aide. C’était une aide informelle mais les gens savaient qu’ils pouvaient compter sur lui, explique le journaliste. Sa générosité était vivante. Il regardait la situation et il décidait.»

L'aîné de ses trente (30) enfants dirige aujourd'hui ses affaires.

Sources : www.africansuccess.org / www.banamboka.com



RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés