BIENVENUE SUR LE PREMIER SITE JURIDIQUE DE CÔTE D'IVOIRE : www.loidici.com
Close

MONSIEUR JEAN-PHILIPPE DOHO

JURISTE

 

 

CULTIVEZ VOTRE DIFFERENCE, SOYEZ CURIEUX ET OUVERT, APPRENEZ LES FICELLES
(ECONOMIQUE, JURIDIQUE, CULTURELLE, POLITIQUE) DU METIER QUI VOUS INTERESSE.

Lors de mon voyage à Paris quelques mois plus tôt, j’ai eu l’occasion de me rendre à Montreuil pour visiter le siège social de UBISOFT, le numéro 1 français dans l’industrie des jeux vidéos et le 3ème mondial.

Et au détour des différents échanges, j’ai fait la découverte de Jean-Philippe Doho, jeune français de 27 ans d’origine ivoirienne, juriste de formation et qui bosse chez ce mastodonte des jeux vidéos en tant que Junior Legal Counsel. J’ai été tout de suite impressionnée par sa spontanéité et son intérêt pour son pays d’origine. Et j’ai donc voulu en savoir un peu plus sur lui à travers cette interview inédite.

Comment s’est passé votre parcours scolaire et professionnel ?

J’ai effectué mon cours secondaire au Lycée Chaptal à Paris. Après l’obtention de mon bac, j’ai intégré l’Université Panthéon Assas (Paris II) où j’ai obtenu une Licence en Master 1 Droit des affaires au bout de 4 ans. J’ai ensuite obtenu un Master II droit anglo américain des affairesl à l’Université Panthéon Sorbonne (Paris I).

J’ai ensuite terminé mes études aux Etats-Unis à la Washington University in Saint Louis dans l’Etat du Missouri. Après un an, j’en suis ressorti avec un Masters of Laws (LLM) in Intellectual Property. Concernant mon parcours professionnel, j’ai débuté en 2014 en tant que stagiaire Legal & Business Affairs à Atlantique Productions, une société de productions audiovisuelles du groupe Lagardère spécialisé en séries destinées au marché international (Borgia, Transporteur la série, Jour Polaire).

Ma mission consistait à rédiger et négocier des contrats de production/co-production, des contrats d’auteur et de valider des contenus dans les séries.

Ce stage a duré 6 mois. En 2015, j’ai ensuite atterri toujours comme stagiaire successivement à Memento Films International, un agent de films internationaux et société de distribution; puis à Chammas et Marcheteau, un cabinet d’avocat d’affaires.

Depuis Janvier 2016, j’ai été embauché comme Junior Legal Counsel à Ubisoft International.

Au quotidien, j’ai pour missions de rédiger et négocier des licences, négocier et rédiger des contrats d’agence de communication et évènementiels, rédiger des jeux concours, valider des contenu in-game.

Pourquoi avoir choisi une carrière de juriste?

J’ai toujours eu une appétence pour la politique et le monde des affaires et le droit semblait un bon compromis pour être un acteur central du monde des affaires. C’est un métier qui demande de la rigueur, de l’organisation et de la discipline, des attributs qui m’ont attiré.

Etant un passionné de cinéma, musique et sport, je me suis tourné vers la propriété intellectuelle pour compléter mes fondamentaux en droit des affaires.

Quelles sont les atouts à posséder pour réussir dans ce domaine?

Rigueur, sens d’organisation et de la discipline. En tant que juriste d’entreprise, il faut savoir être à l’écoute des « opérationnels » (ceux qui sont sur le terrain et négocient les contrats – marketing, développement des affaires, finance, etc.) et qui ne sont pas formés au droit. Ma mission consiste notamment à accompagner et conseiller ces personnes qui travaillent pour notre groupe afin de s’assurer qu’elles obtiennent un contrat conforme à leurs attentes.

Comment avez-vous débuté à Ubisoft ?

Je suis passé par la voie traditionnelle. J’ai répondu à une annonce sur le site Internet d’Ubisoft pour un poste de juriste. J’ai ensuite passé les différentes étapes de recrutement avant d’intégrer l’équipe en janvier 2016. J’ai rejoint une équipe de 25 juristes répartis sur 3 continents (Asie, Amérique du Nord, Europe) et j’ai commencé surtout par faire des contrats de licences de nos jeux pour des produits dérivés ainsi que opérations marketing tels des jeux concours.

J’assiste les équipes sur des sujets divers et variés. Récemment, j’ai été chargé des questions juridiques « digital marketing » pour la zone EMEA, ce qui représente un défi très intéressant pour moi dans un monde aujourd’hui dominé par les réseaux sociaux.

Quelles sont les valeurs de cette entreprise que vous partagez ?

Ubisoft est une entreprise fondée par les frères Guillemot, dont l’un deux, Yves, est toujours aux commandes de l’entreprise (Yves est PDG du groupe et ses frères siègent tous au conseil d’administration. Depuis sa création il y a plus de 30 ans, le groupe s’est développé et compte maintenant 12 000 personnes sur 5 continents.

Malgré la taille du groupe, les liens entre les différents services se font très facilement grâce à la proximité des bureaux mais aussi par l’atmosphère de collaboration qui existe chez mes collègues. Issu d’une famille nombreuse, ces liens sont très importants pour moi.

L’absence de code vestimentaire et de vouvoiement créent un contexte où les gens sont jugés et acceptés sur la base de leurs compétences et non en fonction des apparences.

Je partage aussi les valeurs internationales de l’entreprise qui fait confiance à des personnes venant du monde entier avec des bagages culturels différents et variés pour travailler ensemble.

Ayant grandi en France de parents ivoiriens, j’ai toujours vu ma différence comme un atout car elle me confère une vision différente des choses.

Cette différence est appréciée, respectée puis même utile dans mon travail car nous attendons que tous les points de vue sur un sujet donné puissent être examinés et pris en compte. Mes divers voyages notamment aux États-Unis ont confirmé cette pensée qui consiste à s’ouvrir à l’international pour recruter des talents venus du monde entier pour avoir les meilleures performances.

Enfin le caractère indépendant de l’entreprise me correspondant aussi très bien. Je mène en parallèle divers projets créatifs et j’ai réalisé qu’il est essentiel d’être libre dans ses choix pour pouvoir prendre des risques et faire des choses qui n’ont pas été faites auparavant.

Comment avez-vous réussi à vous intégrer dans un groupe mondial si prestigieux ?

Durant toute ma scolarité, je suis resté curieux et ouvert à tout autre sujet que le droit, notamment par le biais de projets créatifs personnels et de nombreux voyages à l’international. Je pense que c’est ce profil international couplé à mon état d’esprit positif qui a joué en ma faveur lors du recrutement.

Au quotidien, il faut constamment se remettre en question et proposer des solutions nouvelles dans un univers technologique qui évolue constamment et qui n’est pas toujours régulé. Il y a le travail et aussi tout ce qui l’entoure qui sont ces relations avec les collègues tout aussi importantes que le travail lui-même. En restant ouvert d’esprit, en faisant du sport à la pause déjeuner avec des gens d’autres services, on développe des relations sincères hors du travail qui sans le savoir font de nous de meilleurs collègues.

Parfois, un geste anodin comme un simple sourire ou un « comment ça va » peut faire la différence dans ses relations de travail.

Enfin, le spectre international du jeu vidéo fait de la langue anglaise un incontournable. La plupart des contrats que je traite sont rédigés en anglais et la maitrise de cette langue a grandement facilité mon intégration au sein de l’équipe.

Êtes-vous aussi un gamer? Quelles sont vos jeux préférés chez Ubisoft ?

Oui, j’ai grandi avec les jeux vidéo. Je ne joue plus comme avant mais je possède une PS4 que j’utilise encore de temps en temps. Je suis un grand fan de la simulation de basket NBA 2K. Mon jeu préféré d’Ubisoft est The Crew, un jeu de course arcade développé par notre studio de Lyon.

A quoi ressemble une de vos journées-type?

La journée-type n’existe pas vraiment dans le service juridique. Les missions varient suivant les périodes de l’année (développement ou lancement de jeu). Comme je traite des dossiers liés au marketing digital, il y a toujours des opérations selon les sorties de jeux et le boulot change souvent.

Pas de routine, c’est varié et on touche à tout selon le calendrier du jeu (pré-production, développement, sortie du jeu, etc.)

Quelles sont vos autres passions et/ou loisirs?

Je joue au basket-ball depuis l’âge de 12 ans. Une autre de mes passions, le cinéma.

Depuis mon enfance en Picardie, je regarde énormément de films avec les chaînes câblées (toujours dans la langue originale). A mon arrivée à Paris, j’ai gardé cette habitude et je suis devenu abonné au cinéma. Mes films préférés sont Eternal Sunshine of the Spotless Mind, He Got Game, De battre mon Coeur s’est arrêté, Chocolat (il y en a beaucoup d’autres).

Je suis aussi un féru de séries télévisées: Mad Men, Breaking Bad, Mr Robot, Game of Thrones…sont mes préférées. Je suis passionné par la musique et je suis amateur de styles variés comme le jazz, la soul, le hip-hop, lo-fi, chillwave, musique électronique.

C’est aussi important pour moi d’aller voir des concerts en live ou aller à des festivals. Quand j’achète des vinyles, je pense à mes enfants qui en hériteront un jour et au patrimoine musical que je leur lèguerai.

Quelle est la phrase qui vous motive au quotidien?

« Ca va aller, c’est dieu qui est fort »

Si vous deviez vous décrire en 3 mots?

International
Original
Passionné

Quels sont vos projets?

Professionnellement, je suis en charge de l’aspect juridique de tout sujet marketing digital pour les territoires EMEA chez Ubisoft. Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice sur ses sujets et être le meilleur juriste possible.

En parallèle, je veux continuer à m’impliquer dans des projets artistiques en cinéma et en musique. À ce titre, je termine actuellement un projet de documentaire sur une équipe de basket-ball de jeunes parisiens et je collabore avec un jeune label de musique parisien où j’exprime un peu mon côté créatif.

Cela me fait apprendre de nouvelles compétences et travailler avec des gens différents qui m’obligent à demeurer structuré, ouvert et déterminé à faire de grandes choses en dehors de mon métier de formation.

Un dernier mot pour la jeunesse africaine et en particulier ivoirienne.

Cultivez votre différence, soyez curieux et ouvert, apprenez les ficelles (économique, juridique, culturelle, politique) du métier qui vous intéresse. Tout cela en gardant le sourire et le bon état esprit.

Source : www./buzzyafrica.com

 

© Copyright 2008 - www.loidici.com - Tous droits réservés.