BIENVENUE SUR LE PREMIER SITE JURIDIQUE DE CÔTE D'IVOIRE : www.loidici.com


LA PROTECTION DES DONNEES
A CARACTERE PERSONNEL

(LOI N°2013-450 DU 19 JUIN 2013 RELATIVE
A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL)

CHAPITRE V :

DROITS ET EXCEPTIONS
AUX DROITS DE LA PERSONNE CONCERNEE

 

 

 

 

 

ARTICLE 28

Le responsable   du traitement   est tenu de fournir  à la personne  dont les données  font l'objet  d'un traitement,   au plus tard, lors de la collecte  et quels que soient  les moyens  et supports employés, les informations   suivantes :

  • son identité et, le cas échéant, celle de son représentant dûment mandaté
  • la ou les finalité(s) déterminée(s) du traitement auquel les données sont destinées ;
  • les catégories de données  concernées;
  • le ou les destinataire(s)   auxquels  les données  sont susceptibles  d'être communiquées ;
  • la possibilité  de refuser  de figurer  sur le fichier  en cause;
  • l'existence   d'un  droit  d'accès   aux  données   concernant    la personne  et d'un droit de rectification   de ces données ;
  • la   durée  de conservation   des données;
  • l'éventualité   de tout  transfert   de  données à destination   de pays tiers.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 29

Toute personne  physique   dont les données  à caractère  personnel   font  l'objet  d'un  traitement   peut  demander   sous forme de questions  et obtenir  du responsable   de ce traitement :

  • les informations   permettant   de connaître   et de contester   le traitement ;
  • la confirmation    que  des  données   à caractère   personnel   la concernant  font ou ne font pas l'objet  de ce traitement ;
  • la communication des données  à caractère  personnel   qui la concernent   ainsi  que  de  toute  information    disponible    quant   à l'origine  de celles-ci  ;
  • des  informations   relatives   aux finalités du traitement,   aux catégories   de données  à caractère  personnel   traitées  et aux destinataires  ou aux catégories   de destinataires   auxquels  les données sont  communiquées.

En cas d'impossibilité   d'accès  de la personne concernée,  le droit d'accès  peut  être exercé  par  l'Autorité   de protection  des données qui dispose  d'un pouvoir d'investigation en la matière  et qui peut ordonner  la rectification, l'effacement ou le verrouillage  des données dont  le traitement   n'est  pas conforme   à la présente  loi.

L'Autorité   de protection    des  données   communique    à la personne  concernée   le résultat  de ses investigations.

Le responsable du traitement  peut s'opposer  aux demandes  manifestement   abusives  de la même  personne,  notamment   par leur nombre,   leur  caractère    répétitif    ou  systématique.  En  cas  de contestation,   la charge  de la preuve  du caractère   manifestement abusif des demandes   incombe  au responsable  auprès  duquel  elles sont adressées.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 30

Toute personne  physique  concernée  a le droit :

  • de s'opposer,  pour  des motifs  légitimes  tenant  à sa situation particulière,  à ce que des données  à caractère  personnel  la concernant  fassent  l'objet  d'un  traitement,   sauf  en cas  de  dispositions légales prévoyant  expressément   le traitement.   En cas d'opposition légitime,  le traitement  mis en œuvre  par le responsable   du traitement  ne peut  porter  sur les données  en cause  ;
  • de s'opposer,   sur sa demande  et gratuitement,   au traitement de données  la concernant   à des  fins de prospection ;
  • d'être   informée   avant   que  des  données   la concernant    ne  soient pour  la première  fois communiquées   à des tiers ou utilisées pour  le compte   de tiers  à des  fins  de  prospection    et de se voir expressément   accorder  le droit de s'opposer,  gratuitement,  à ladite communication    ou utilisation.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 31

Toute personne   physique,  justifiant   de son identité, peut  exiger  du responsable   d'un  traitement   que soient,  selon  les cas, rectifiées,   complétées,   mises  à jour,  verrouillées   ou supprimées  les données   à caractère   personnel   la concernant,   qui sont inexactes,  incomplètes,  équivoques,  périmées,  ou dont la collecte, l'utilisation,   la communication    ou la conservation   est interdite.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 32

Les ayants  droit d'une personne  décédée justifiant  de leur identité peuvent,  si des éléments   portés  à leur connaissance   leur laissent   présumer     que    les   données     à   caractère     personnel     la concernant  faisant l'objet  d'un traitement  n'ont pas été actualisées, exiger  du responsable   de ce traitement   qu'il  prenne  en considération  le décès  et procède  aux mises  à jour  qui doivent  en être la conséquence.

Lorsque  les ayants  droit  en font la demande,   le responsable   du traitement    doit  justifier,    sans  frais  pour  le demandeur,    qu'il  a procédé  aux opérations   exigées  en vertu  de l'alinéa  précédent.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 33

La  personne    concernée    a  le  droit  d'obtenir   du responsable    du  traitement    l'effacement    de  données  à caractère personnel    la concernant    et  la cessation    de  la  diffusion   de  ces données,  en particulier   en ce qui concerne des données  à caractère personnel  que  la personne   concernée   avait  rendues  disponibles lorsqu'elle   était mineur,  ou pour  l'un des motifs  suivants  :

  • les données  ne sont plus  nécessaires   au regard  des finalités pour  lesquelles   elles  ont été collectées   ou traitées ;
  • la personne  concernée   a retiré  le consentement    sur  lequel est fondé le traitement   ou lorsque le délai de conservation   autorisé a expiré et qu'il n'existe  pas d'autre  motif  légal au traitement des données  ;
  • la     personne  concernée   s'oppose  au traitement   des données à caractère personnel  la concernant   lorsqu'il  n'existe  pas de motif légal audit traitement   ;
  • le traitement  des  données   n'est  pas  conforme   aux dispositions de la présente  loi ;
  • pour tout autre motif  légitime.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 34

Lorsque   le  responsable     du  traitement    a rendu publiques   les  données   à caractère    personnel    de  la  personne concernée,   il prend  toutes  les mesures   raisonnables,    y compris les mesures  techniques,   en ce qui concerne   les données  publiées sous sa responsabilité,   en vue d'informer   les tiers qui traitent  lesdites données  qu'une  personne  concernée   leur demande  d'effacer tous liens vers ces données  à caractère  personnel,   ou toute copie ou reproduction   de celles-ci.

Lorsque  le responsable   du traitement   a autorisé  un tiers  à publier des données  à caractère  personnel  de la personne  concernée, il est réputé  responsable   de cette  publication   et prend  toutes  les mesures  appropriées   pour  mettre  en œuvre  le droit  à l'oubli  numérique  et à l'effacement   des données  à caractère  personnel.

 

 

 

 

 

ARTICLE 35

Le responsable  du traitement  procède  à l'effacement sans délai,  sauf lorsque  la conservation   des données  à caractère personnel  est nécessaire :

  • soit à l'exercice  du droit  à la liberté  d'expression ;
  • soit pour des motifs  d'intérêt  général  dans  le domaine  de la santé publique,  conformément    à la loi ;
  • soit  au  respect   d'une  obligation    légale   de  conserver    les données à caractère  personnel  prévue  par la législation  en vigueur à laquelle  le responsable   du traitement   est soumis.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 36

Le  responsable    du  traitement    met  en  place  des mécanismes   appropriés  assurant  la mise  en œuvre  du respect  du droit à l'oubli numérique  et à l'effacement  des données  à caractère personnel  ou examine  périodiquement    la nécessité  de conserver ces données,  conformément   aux dispositions   de la présente  loi.

Lorsque  l'effacement  est effectué,  le responsable   du traitement ne procède  à aucun  autre  traitement   de ces données  à caractère personnel.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 37

L'Autorité   de  protection   des  données   adopte  des mesures  et des lignes  directrices   aux fins de préciser   :

  • les conditions  de la suppression   des liens vers  ces données à caractère  personnel,  des copies  ou des reproductions   de celles-ci  existant   dans  les  services   de  communication     électronique accessibles  au public;
  • les  conditions   et  critères   applicables    à la  limitation   du traitement  des données  à caractère   personnel.

 

 

 

 

 

 

ARTICLE 38

Lorsque   des  données   à caractère   personnel   font l'objet  d'un  traitement   automatisé    dans  un  format   structuré   et couramment   utilisé,  la personne   concernée   a le droit  d'obtenir auprès du responsable   du traitement   une copie  des données  faisant l'objet du traitement  automatisé  dans  un format  électronique structuré qui est couramment   utilisé  et qui permet  la réutilisation de ces données  par la personne  concernée.

Lorsque  la personne  concernée  a fourni  les données  à caractère personnel   et que  le traitement   est fondé  sur  le consentement   ou sur un contrat,  elle a le droit  de transmettre   ces données à caractère personnel   et toutes  autres  informations   qu'elle  a fournies  et qui sont  conservées   par  un système   de traitement   automatisé   à un autre système  dans un format  électronique  qui est couramment utilisé,  sans que le responsable   du traitement   auquel  les données à caractère  personnel   sont retirées  n'y  fasse obstacle.

L'Autorité   de protection   des  données   peut  préciser   le format électronique,    ainsi  que  les normes   techniques,    les modalités   et les procédures   pour  la transmission    de données  à caractère  personnel.

 

RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés