Contribution

 



Dura lex, sed lex :
La loi est dure mais c'est la loi.
 
"L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde" Nelson Mandela

LE CODE PENAL
(LOI N° 81-640 DU 31 JUILLET 1981 INSTITUANT LE CODE PENAL)

LIVRE PREMIER :

LES DISPOSITIONS COMMUNES A L'ENSEMBLE DES INFRACTIONS

 

 

TITRE V :

LA DISPENSE D'EXECUTION DES PEINES ET MESURES DE SÛRETES

 

 

 

SECTION 3 :

LA PRESCRIPTION

 

ARTICLE 135

Le délai de prescription des peines est de :

  • vingt ans pour les peines criminelles ;
  • cinq ans pour les peines correctionnelles ;
  • deux ans pour les peines contraventionnelles.

Ce délai part du jour :

  • où la condamnation est devenue définitive ;
  • de l'accomplissement des formalités prévues par les lois de procédure en cas de condamnation par contumace.

Il est calculé conformément aux prescriptions du dernier alinéa de l'article 69.

Les règles ci-dessus sont applicables aux peines complémentaires qui ne s'exécutent pas de plein droit et ce à compter du jour où la condamnation dont elles résultent est définitive.

Elles sont également applicables aux mesures de sûreté temporaires qui ne s'exécutent pas de plein droit et ce à compter du jour où la condamnation dont elles résultent est définitive. Le délai de prescription est toutefois dans ce cas de 20 ans.

RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés