LE VIH ET LE SIDA

L’origine du VIH ou virus de l’immunodéficience humaine reste inconnue à ce jour mais certaines personnes avancent que le VIH est apparu pour la première fois en 1931 en Afrique. Selon ces personnes, le chimpanzé qui était porteur du virus a été consommé par l'homme et ce dernier s’est retrouvé contaminé.

D’autres pensent que le VIH est le produit accidentel d’un vaccin oral contre la polio qui aurait été administré à un million d’africains dans l’ex-Congo belge de 1957 à 1960 et une décennie après, l’on détectait la maladie.

Dans tous les cas, deux (2) types de virus ont été identifiés ; le VIH1 et le VIH2.

Le VIH1 est présent dans tous les pays et le VIH2 est cantonné dans certains pays, la Guinée-Bissau où le taux de prévalence est le plus élevé, le Cap Vert, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Mali, le Ghana, la Sierra Leone, le Libéria et plus loin l'Angola, le Brésil, l'Inde, Cuba et le Mozambique.

Le VIH2 est un rétrovirus qui a été isolé en 1986 chez des patients atteints de ce type de virus mais séronégatifs pour le VIH1.

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est fortement recommandé aux séropositifs de se protéger pour ne pas être contaminé par les deux (2) types de virus.

Que ce soit le VIH1 ou le VIH2, le virus de l’immunodéficience porte sur le système immunitaire chargé d’identifier les éléments étrangers comme les virus, les bactéries, les parasites ou d’autres éléments toxiques appelés « antigènes » qui pénètrent dans le corps de l’homme.

Le système immunitaire combat donc ces corps étrangers et les vaccins injectés à l’homme  stimulent les défenses naturelles de l’organisme pour les préparer à détruire les microbes et empêcher donc l’apparition des maladies.

Ainsi, certaines maladies ne sont faites qu’une seule fois au cours de l’existence de l’homme puisque reconnue par l’organisme, elle est combattue dès son apparition.

Pour remplir son rôle de défense, le système immunitaire utilise trois (3) anticorps qui sont les globules blancs, les Lymphocytes B  et les Lymhocytes CD8.

Les globules blancs fabriquent des anticorps appelés Lymphocytes B qui sont des protéines ayant pour fonction principale de se coller à l’antigène pour le détruire ; Les Polynucléairesdétruisent les bactéries et les Lymhocytes CD8 font disparaître les cellules infectées par un virus.

Or, pour que le système immunitaire puisse déclencher son processus immunitaire adapté à l’antigène, il faudrait que, se mette en mouvement, l’élément portant le nom de Lymphocyte CD4 ou Lymphocyte T4.

Malheureusement, il arrive que des virus s’attaquent à ces Lymphocytes CD4  ; C’est le cas du virus Immunodéficitaire Humaine ou VIH.

Lorsque le VIH s’introduit dans le corps, il rentre à l’intérieur des Lymphocytes CD4  et y insère son propre programme, l'acide ribonucléique (ARN) ; Programme contraire à celui des cellules humaines : l’Acide Aésoxyribonucléique (ADN).

Les ARN fabriquent une quantité considérable de virus du type VIH pour combattre les Lymphocytes CD4  et lorsque les Lymphocytes CD4 sont affaiblis et/ou détruits, n’importe quelle maladie peut se développer dans le corps de la personne  atteinte du VIH. Ces maladies sont appelées maladies opportunistes parce qu’elles n’apparaissant que lorsque le système immunitaire est déficient.

Si le porteur du virus a l’une des maladies opportunistes, on dit alors que la personne fait la maladie ; D’où le nom de Syndrome de l’Immunodéficience Acquise  (Sida). Cette personne fait des diarrhées interminables, a la fièvre sur une longue durée, a la tuberculose, a quelque fois le zona ou elle peut être exposée à bien d’autres maladies.

A un stade avancé, la personne a la toxoplasmose cérébrale, la pneumocystose et plusieurs autres complications.

Le sujet qui n’a pas ces maladies est simplement dit porteur du VIH.

En ce 21ème  siècle, il y a encore des personnes qui continuent de croire que le Sida est une maladie imaginaire et le définisse comme le Syndrome Imaginé pour Décourager les Amoureux (SIDA).

Or, les statistiques sont alarmantes.

Ainsi, fin 2004, il y a eu en Côte d’Ivoire, 690 000 adultes et 80 000 enfants de moins de quinze (15) ans infectés par le VIH faisant de la Côte d’Ivoire le Pays d’Afrique de l’Ouest le plus touché par l’épidémie du Sida. 

En 2007, les statistiques de l’Onusida ont indiqué 22.380.000 personnes infectées avec 1.625.000 décès pour le compte de toute l’Afrique.

La même année, en Asie, 4.800.000 individus ont été infectés par le VIH et 302.000 en sont morts.

Les Etats-Unis ont sur leur territoire 3.130.000 personnes infectées du virus VIH et 122.000 individus décédés.

Enfin en 2007, l’Europe a eu 2.360.000 de cas de personnes infectées et 67.000 décès.

Les traitements antirétroviraux permettent de prolonger l’espérance de vie des porteurs du VIH mais ne les guérit pas et il n’existe encore aucun vaccin pour guérir du VIH.

Aussi, tout en entourant les malades et les porteurs du VIH de beaucoup d’affection, chaque personne doit adopter un comportement responsable en évitant les partenaires multiples et les rapports non protégés.

 

RETOUR

©Copyright 2008 www.loidici.com - Tous droits réservés